FAQ

Nous répondons aux questions que vous vous posez...

... Sur l'offre AGILEA Formation

 
  • Choisir votre formation ici
  • Vérifier les dates de la formation sélectionnée
  • Télécharger et remplir le bulletin d’inscription
  • Envoyer un email à formation@agilea-group.com avec votre bulletin d’inscription
  • Vous allez recevoir un mail de confirmation dans les 48 heures, dans le cas contraire vous pouvez nous contacter directement par mail à formation@agilea-group.com ou par téléphone au 09 74 77 30 50.

 

AGILEA propose des formations dans les sujets Supply Chain, Demand Driven MRP, Management de Projet par le Flux, Lean et Amélioration continue.

Nos formations sont en présentiel, à distance ou en auto-formation avec des sessions en ligne.

Vous pouvez consulter notre catalogue et le calendrier avec les formations disponibles.

Si vous avez des besoins spécifiques, vous pouvez envoyer un mail à formation@agilea-group.com et une personne prendra contact avec vous dans les prochaines 24 heures.

 

La formation DDP est focalisée sur la compréhension en détail des buffers de stocks, recommandée pour des planificateurs, approvisionneurs et équipes projet d’implémentation d’un projet.


La formation DDL est focalisée sur la compréhension des changements de cogiciel à opérer pour gérer un modèle opératoire piloté par la demande (points de découplages, points de contrôles et buffers associés) et engager un programme de transformation de l’entreprise pour s’adapter à un environnement VUCA : Culture flux versus culture couts.

 

Les formations suivantes ; CPIM Part 1, FMIL, CPIM Part 2 et CSCP, sont éligibles au CPF.
Vous pourrez retrouver leur code CPF en visitant leur page respective.

Votre inscription doit se faire auprès de notre service formation ( voir question : Comment fait-on on fait pour s’inscrire à une formation AGILEA ?).

Vous devrez, en parallèle, faire une demande de financement via votre compte CPF.

 

AGILEA développe des serious games, des parcours d’auto-formation, des applications apprenantes et multiplie les médias pour permettre aux stagiaires une expérience d’apprentissage optimale. La formation doit apporter un réel retour sur investissement pour l’entreprise.

Tous nos formateurs sont consultants. Tous nos consultants ont une ou des expériences opérationnelles passées. Ceci garantit une proximité des équipes de formateurs AGILEA et un partage d’expériences vécues et en cours.

 

Oui, AGILEA peut proposer un service exclusif pour un client dédié, soit à partir des formations de notre catalogue, soit avec des programmes sur-mesure adaptés à la demande de nos clients.

Pour plus d’information sur ce sujet contactez-nous au 09 74 77 30 50 ou par mail à formation@agilea-group.com.

 

Cela varie selon les thématiques de formation, qu’il s’agisse d’une formation du catalogue ou sur-mesure… en règle générale nous recommandons d’avoir 7 participants minimum, afin que la formation soit riche en partage d’expériences, et afin qu’il y ait d’avantage d’interaction durant les phases de jeux pédagogiques.

Notre service formation pourra vous aider à définir votre projet, contactez-nous au 09 74 77 30 50 ou par mail à formation@agilea-group.com.

 

Vous trouverez les détails concernant chaque formation sur la fiche associée : public, pré-requis, programme détaillé. Notre équipe Formation est également à votre écoute pour échanger sur votre projet de formation et répondre aux questions que vous vous posez. 

Contactez-nous au 09 74 77 30 50 ou par mail à formation@agilea-group.com.

 

Vous pouvez votre formation par :

> Le plan de financement de votre entreprise
> Un cofinancement OPCO par intermédiaire de votre entreprise
> Votre Compte Personnel de Formation (CPF)
> Pôle Emploi si vous êtes en recherche d’emploi
> Par vos propres moyens

Pour préparer l’examen CPIM Part 1 nous vous encourageons à utiliser l’ensemble des ressources mises à votre disposition :

> Relire les notes de cours, le livre du participant et consulter régulièrement le dictionnaire de l’APICS
> Apprendre les formules vues en formation, refaire les exercices vus en cours et sur le site AGILEA, faire les exercices on-line proposés par le site APICS
> Tout au long de la formation répondre à la question du jour proposée par AGILEA
> Ecrire à votre formateur pour toute question ; il vous répondra dans un délai de 2 jours ouvrables

 

L'examen se déroule en centre de test sur ordinateur. 

> La durée de l’examen est de 3,5 heures ; il comporte 150 questions type QCM (choix multiple)
> Pour chaque question il y a 4 propositions. Une seule réponse est correcte ; vous n’êtes pas pénalisé si la réponse est mauvaise
> Il est autorisé d’amener une calculatrice simple et dictionnaire anglais – autre langue avec vous : aucun autre support n’est autorisé
> Il faut avoir 70% des bonnes réponses pour passer l’examen
> Vous connaissez votre résultat immédiatement à la fin de l’examen

 

Pour réserver une date pour passer votre examen  APICS il faut :

> Récupérer votre identifiant unique APICS ID (AGILEA vous fournit la procédure pendant la formation)
> Avoir confirmation de l’achat de l’Exam Credit auprès de l’APICS par notre formateur : à partir de la date d’achat, vous avez 6 mois pour programmer votre examen
> Identifier le centre d’examen le plus proche de chez vous sur le site Pearson Vue 
> Réserver la date de votre examen : nous vous recommandons d’anticiper au moins un mois à l’avance pour assurer la date souhaitée

 

Oui. Dans ce cas-là contactez-nous par mail formation@agilea-group.com et nous ferons les démarches auprès de l’APICS pour vous aider à acheter un nouveau droit d’examen.

 

 

... Sur le dispositif FNE-Formation

 

... Sur l'offre AGILEA Conseil

 

AGILEA est référencé auprès de différents acteurs pour être le partenaire des entreprises dans leur démarche ‘Industrie du Futur’

 

 

AGILEA est également partenaire des institutions qui œuvrent à vos côtés :

 

 

AGILEA propose gracieusement des RDV de deux heures, pour échanger avec vous.

Cela permettra de comprendre votre problématique et de vous guider vers des premières pistes de réflexion et d’action en fonction de votre contexte.

Vous pouvez prendre RDV via notre site web dans notre rubrique contact ou en cliquant sur le bouton orange en bas à droite de votre écran.

 

Oui, pour retrouver toutes nos informations et nos publications :

 

... Etape 1 : La continuité de l'activité après le confinement...

 

AGILEA vous propose une courte série de questions extraites de notre check-list pour vérifier votre niveau de préparation. Cliquez ici pour la découvrir.

La check-list complète, élaborée avec un cabinet spécialisé en ergonomie, pourra être passée en revue lors d’un entretien téléphonique avec l’un de nos consultants. Prenez RDV via notre rubrique contact ou en cliquant sur le bouton orange en bas à droite de votre écran.

Si vous voulez aller plus loin, AGILEA propose l'article « Écrivons la nouvelle normalité » pour vous permettre de mieux comprendre les défis des dirigeants d’entreprise en cette période particulière.

 

 

Il y a deux composantes qui doivent entrer en jeu : Il s’agit d’écrire la gamme du projet (appelée Network Diagram). Cette gamme a pour but de clarifier les tâches, données d’entrées et livrables du projet. Cette approche est différente du WBS (Work Breakdown Structure) qui est plus la nomenclature du projet.

De plus cette gamme contient des informations de temps, budget et ressources. Ainsi, vous êtes en mesure d’identifier le contenu que vous avez à réaliser autour de votre projet.

Lorsque cet élément sera réalisé, nous recommandons d’identifier la chaîne critique (Différente du chemin critique !) qui permet de prendre en considération les notions de charge/capacité des ressources.

Nous vous invitons à regarder, les résultats de notre étude sur les pratiques en gestion de projets, en cliquant ici.

Si vous souhaitez échanger sur la Gestion de projet, contactez Anthony FOUQUÉ ( @Anthony FOUQUÉ ).

 

Nous recommandons l’usage d’un graphique à 2 axes. L’axe des abscisses mesure l’avancement du projet non pas sur ce qui est fait mais sur ce qu’il reste à faire. L’ordonnée est la marge de protection que nous mettons dans le projet. Ainsi nous mesurons l’avancement sur ce qu’il reste à faire et nous vérifions l’avancement du projet en fonction de la vitesse d’exécution des tâches.

Ce graphique a 3 couleurs : Rouge/Jaune/Vert pour représenter les divers statuts du projet. Dans le vert, le projet avance plus vite que prévu. Le jaune indique une avance normale. Quant au rouge, il n’indique pas de retard mais montre que les tâches s’exécutent moins vite.

Notre article « Tous en cuisine, mais focus hein ! » présente une analogie entre la gestion de projet avec la préparation d’une recette de cuisine par le chef Cyril Lignac.

Si vous souhaitez échanger sur la Gestion de projet, contactez Anthony FOUQUÉ ( @Anthony FOUQUÉ ).

 

Il faut en tout premier lieu définir les règles de gestion du carnet de commande. Ensuite il est essentiel de dissocier le ferme du prévisionnel. Le ferme fera l’objet d’une communication précise avec les clients pour identifier les différents niveaux de priorité. N’oublions pas que nous devons générer du flux dans les opérations, notamment un flux de trésorerie qui nous permettra d’assurer l’avenir de l’entreprise.

  • Etape 1 : Je mets en place une communication avec mes clients qui me permet de disposer d’informations pertinentes
  • Etape 2 : Je mets en place le flux physique adapté pour répondre aux priorités définies à l’étape 1 en adaptant les lots de production, en mettant en place des flux physiques différents…
  • Etape 3 : Je surveille les en-cours des clients

Pour approfondir cette démarche vous pouvez lire notre article « Transparence et visibilité en phase de redémarrage ».

AGILEA propose 3 autres articles complémentaires pour vous aider à votre démarrage :

 

Si vous souhaitez être accompagné sur ce sujet, contactez Nadège PRIN ( @Nadège PRIN ).

 

La crise actuelle est également une crise de confiance. Il faut donc être transparent avec vos partenaires. Être transparent signifie donner de la visibilité sur vos besoins (aussi faibles soient-ils), rassurer vos fournisseurs sur le fait qu’ils seront payés. Ensuite, lorsque la confiance est rétablie, il faut mettre en place les protocoles (rituels) d’échange adaptés pour suivre les besoins, les livraisons, et les paiements. 

Si vous voulez en savoir plus sur notre offre pilotage des fournisseurs, contactez Damien BROCHARD ( @Damien Brochard ).

 

... Etape 2 : L'accélération des activités...

 

Lorsqu’il y a plusieurs projets en parallèle, un des enjeux consiste à savoir comment lancer ces projets. Pour cela, nous préconisons d’utiliser une méthode bien connue en Supply Chain qui est le flux tiré.

Ainsi, nous recommandons d’identifier la plus grande ressource critique du projet (ou la tâche clé du projet) afin de lancer les projets en fonction de l’en cours de tâches réalisées par cette dernière. De cette manière, on régule le flux par rapport aux ressources critiques du projet.

Si vous voulez en savoir plus sur notre offre gestion de projet, contactez Anthony FOUQUÉ ( @Anthony FOUQUÉ ).

 

La période est pleine d’incertitudes. Il faut réorienter les commerciaux sur des tâches prioritaires comme garder le contact avec les clients, qualifier et sécuriser la demande des clients sur le court terme. Il s’agit aussi de surveiller les indicateurs du secteur pour identifier des signes de reprise économique pour ajuster les prévisions.

Le travail sur le prévisionnel de la demande est de toute première importance dans une conjoncture où la demande souffre beaucoup. Enfin, sur le long terme, les commerciaux doivent sonder leurs clients pour identifier quelles pourraient être les offres de service nouvelles à mettre en œuvre. 

Si vous souhaitez être accompagné sur ces sujets, contactez Damien BROCHARD ( @Damien Brochard ).

 

... Etape 3 : Capter de nouvelles opportunités et rebondir

 

De notre point de vue, il y a 3 grandes familles de questions :

  1. La première catégorie de question va porter sur les limites : Quelles sont les limitations ou barrières que votre idée élimine ou réduit ? Il s’agit ici de valider l’impact de l’idée.
  2. Le second aspect consiste à regarder quelles sont les pratiques qui sont en place aujourd’hui pour contourner le problème que vous pensez résoudre avec votre idée. En effet, si ces pratiques ne sont pas gênantes ou perçues comme telles, il n’y a pas de raison que vos clients changent de comportement quand bien même votre idée serait géniale !
  3. La 3éme catégorie consiste à identifier quelles seront les nouvelles pratiques que devront mettre en place vos clients pour acheter ce produit ? En effet, si les pratiques sont trop compliquées, non définies, etc. là encore le client ne se convertira pas.

Pour un exemple, prenez la voiture électrique qui est une bonne idée d’un point de vue écologique (question 1). Dans une première phase, on a cherché à taxer les voitures non écologiques (technique pour dévaloriser le contournement du problème). Mais les bornes électriques ne sont pas déployées, les clients ont beau être taxé, le fait de devoir faire un détour pour charger sa voiture représente un obstacle (ou un changement de comportement très fort).

Ainsi le projet n’aurait pas dû être : Trouver un moyen de rouler vert mais comment déployer une structure de mise à disposition d’énergie verte dans le réseau routier national ?

En soi le questionnement peut remettre en cause l’idée originelle. Toutefois, nous observons que l’idée est davantage complétée et que le projet est plus précis dans les réalisations à atteindre.

Si vous voulez en savoir plus sur notre offre gestion de projet, contactez Anthony FOUQUÉ ( @Anthony FOUQUÉ ).

 

 

La résilience (aptitude à résister et à se remettre en ordre de marche) est le résultat d’une volonté stratégique. Il s’agit d’investir sur 8 thèmes majeurs :

Pour plus d’informations vous pouvez lire nos dernières publications dans la rubrique "Actus".

Si vous voulez en savoir plus sur notre offre AGILEA, contactez Damien BROCHARD ( @Damien Brochard ).

 

La période que nous traversons, oblige les entreprises à se poser les bonnes questions. Il faut surtout prendre le temps de faire le bilan et d’identifier les actions spécifiques à mettre en place pour chaque entreprise. Ce bilan doit être fait sans concession.

Si vous souhaitez être accompagné dans vos réflexions contactez Damien BROCHARD ( @Damien Brochard ).

 

Recevez notre newsletter