Poulpy, mon ami
04-11-2019
  • Blog

Dans notre approche de management de projet par le FLUX, nous faisons référence à la notion de chaîne critique.

La chaîne critique est la plus longue séquence de tâche à l’intérieur d’un projet sans conflit de ressources.

Par conséquent, cela veut dire que cette chaîne critique représente l’ensemble des tâches qui font le délai du projet. Si tel est le cas, cela veut aussi dire que tout temps gagné sur les tâches de cette chaîne est du temps gagné sur le projet.

Par conséquent, il devient important pour ne pas dire vital de trouver un moyen de concentrer les équipes sur ces tâches spécifiques. C’est ici qu’intervient Poulpy* :

 

          

 

Poulpy est un petit poulpe qui, à la différence de son homologue Paul (cf Coupe du Monde de football) ne prédit pas l’avenir mais vous y conduit. En effet, son rôle est de passer de ressource en ressource lorsque les tâches de la chaîne critique sont terminées.

Au-delà du code couleur associé, il y a plusieurs règles de gestion autour de Poulpy :

  • Quand vous avez Poulpy sur votre bureau, vous envoyez le signal à vos collègues de vous laisser tranquille
  • Lorsqu’une personne a Poulpy, elle peut s’abstenir de venir à certaines réunions ou mettre un message d’absence à Poulpy (Là, vous commencez à l’aimer ce Poulpy qui vous dispense des réunions, n'est-ce pas ?! )

 

L’intérêt de ces deux derniers points consiste à montrer qu’il permet aux équipes de se concentrer pour terminer ses tâches !

 

Bon, mais est-ce que ça marche d’avoir une peluche pour faire avancer ses projets ?

Imaginez : vous démarrez à peine un projet et vous savez déjà qu’il est en mode critique par rapport à la date de fin. Ce besoin de focus est donc encore plus vital que d’habitude. En utilisant Poulpy, ce projet bien réel a pu avoir l’avancement suivant :

 

 

L’abscisse représente l’avancement du projet et l’ordonnée représente la consommation du buffer.

Comme vous pouvez le constater, le projet a subi une très forte accélération jusqu’au 70%.

 

Ce phénomène est dû au travail des équipes mais aussi à la capacité de Poulpy de fédérer l’équipe autour des tâches vraiment critiques.

 

Ainsi, les équipes se focalisent vraiment sur les tâches qui comptent et bénéficient d’un regain de concentration avec cette mascotte.

A ce stade du projet, non seulement la date de fin n’est plus un problème mais le projet pourrait se terminer en avance... Malheureusement, il n’en sera rien.

 

Vous verrez dans le prochain article pourquoi faire de la chaîne critique est néfaste lorsqu'on l’applique pour sauver un projet dans un environnement multiprojet interconnecté.

 

* Nous avons ici opté pour Poulpy, le poulpe d'Avène, mais vous pouvez choisir la mascotte qui vous convient le mieux !

Recevez notre newsletter